Forum régional conjoint en Outaouais

décembre 11, 2015 10:12

Un forum régional conjoint s‘est tenu le 17 novembre dernier en Outaouais sur le thème « Le soutien, l’assistance et l’accompagnement ». Présenté par le CAAP-Outaouais, en collaboration avec la Fédération des centres d’assistance et d’accompagnement des plaintes, le Conseil pour la protection des malades et le Centre de justice de proximité de l’Outaouais, cet événement a rassemblé une quarantaine de personnes provenant de divers organismes et de comités d’usagers.

Pour débuter la journée, les participants ont notamment eu l’opportunité d’entendre Me Gabriel Dupuis du Conseil pour la protection des malades lors d’une conférence intitulée « La démarche de plainte d’un proche aidant dans un contexte de conflit familial : aspects juridiques et pratiques ». Me Dupuis a amené les participants à s’interroger sur les besoins d’assistance qu’ont les proches aidants dans un contexte de conflit familial et qui relèvent parfois du régime d’examen des plaintes et d’autres fois encore de différents types d’actions juridiques.forum_outaouais_2

Puis, Me Boyer du Centre de Justice de Proximité s’est entretenu avec les participants sur « La frontière entre plainte et diffamation : comment la discerner et minimiser les risques de poursuite contre un plaignant? ». Lors de sa présentation, Me Boyer a expliqué qu’il existe rarement une réponse claire en matière de diffamation et que chaque cas est propre à interprétation. Ceci s’explique du fait que nous sommes à mi-chemin entre deux droits fondamentaux qui s’affrontent, soit la liberté d’expression et le droit à la sauvegarde d’une réputation. L’atteinte à celle-ci, de bonne ou de mauvaise foi, peut engendrer, dans certains cas, la faute et avoir des répercussions sur la personne responsable. Par ailleurs, faut-il se le rappeler, le régime d’examen des plaintes protège les usagers qui entendent formuler une plainte. En effet, une démarche de plainte formulée de bonne foi est protégée par les dispositions de la loi et ne pourrait donner lieu à aucune action civile, et ce, quelles que soient les conclusions.

Enfin, la journée s’est conclue par une présentation du CAAP-Outaouais sur « La réalité quotidienne du travail d’assistance et d’accompagnement réalisé par le conseiller d’un CAAP ». La directrice générale, madame Judith Ferreira Cunha, accompagnée de monsieur Erik Parent, conseiller aux plaintes, ont exposé aux participants le travail réalisé par le CAAP auprès des usagers dans le cadre des diverses demandes de service. Quelques informations statistiques ont également été transmises aux personnes présentes lors de l’activité.

Classés dans :

Cet article a été écrit par FCAAP

Les commentaires sont fermés.