Assemblée générale annuelle

Publié le 15 juillet 2015 par FCAAP

L’assemblée générale annuelle de la FCAAP s’est tenue le 18 juin dernier à l’Hôtel Classique de Québec.

Un bilan des activités réalisées au courant de la dernière année et les états financiers de la FCAAP ont été présentés lors de celle-ci. Les délégués ont également procédé à l’élection du nouveau conseil d’administration de la FCAAP, dont voici la composition :

  • Claude Avakian (CAAP-Montérégie), président
  • Claude Lahaie (CAAP-Abitibi-Témiscamingue), vice-président
  • Jacques Lindsay (CAAP-Chaudière-Appalaches), trésorier
  • Serge Arel (CAAP-Estrie), secrétaire
  • Solange M. Gamache (CAAP-Mauricie et Centre-du-Québec), administratrice
CA

M. Serge Arel, M. Claude Avakian, Mme Solange M. Gamache, M. Jacques Lindsay, M. Claude Lahaie

Nous tenons à exprimer notre reconnaissance aux membres du conseil d’administration sortant, soit M. Rosaire Roy, Mme Marlène Chapey, M. André J. Burns et M. Jean Thouin pour le temps et l’énergie qu’ils ont investis dans leur fonction au courant de la dernière année.

La FCAAP fête ses vingt ans … remontons un peu dans le temps !

Publié le 15 juillet 2015 par FCAAP

Saviez-vous que cette année 2015 marquait le vingtième anniversaire de la FCAAP ? Remontons un peu dans le temps afin de retracer les grandes étapes qui ont mené à la création de notre organisation.Horloge

Pour commencer, rappelons que le système de santé et de services sociaux, tel que nous le connaissons, a été institué en 1971 par  l’adoption de la Loi sur les services de santé et les services sociaux (chapitre S-4.2) par l’Assemblée nationale du Québec.

Puis, au début des années 90, c’est à la suite du rapport d’enquête de la Commission Rochon sur les services de santé et les services sociaux et du document produit par la ministre, madame Thérèse Lavoie-Roux, s’intitulant «Pour améliorer la santé et le bien-être au Québec », que le gouvernement du Québec donnait le coup d’envoi d’une importante réforme du système de la santé et des services sociaux. Le but ultime de celle-ci était de placer la personne au centre des préoccupations du réseau. Porté par cette volonté, le gouvernement a alors choisi d’inscrire explicitement dans la Loi le renforcement et l’élargissement des droits des usagers ainsi que des mécanismes d’assistance et d’accompagnement pour exercer ceux-ci.

En 1993, dans cette même foulée, le ministre de la Santé et des Services sociaux de l’époque, monsieur Marc-Yvan Côté, procédait à la désignation d’organismes communautaires issus de toutes les régions du Québec à qui il confiera le mandat de mettre sur pied des services d’assistance et d’accompagnement aux plaintes en santé et services sociaux.

Toutefois, dès leur création, les organismes choisis ont pris conscience des défis liés à leur mise en opération. Aucun modèle de fonctionnement n’existait. La nouveauté du mandat et les procédures reliées à la réforme, la répartition sur tout le territoire du Québec, le manque d’information sur le fonctionnement de chacun des organismes ont rendu les échanges et la circulation de l’information ardus. Toutes ces difficultés sont venues confirmer la nécessité qu’ils avaient de se rencontrer et de se concerter sur un vaste ensemble de sujets visant le fonctionnement de leur organisme respectif.

En 1995, afin de faciliter la mise en œuvre de leurs services et de les soutenir dans le déploiement de leur mandat, le regroupement provincial des organismes communautaires d’assistance et d’accompagnement (RPOCAA) a vu le jour. Ensuite, en 1998, les membres du regroupement ont adopté une appellation commune pour tous les organismes d’assistance, soit : les centres d’assistance et d’accompagnement aux plaintes. Puis, en 1999, c’est le logo commun qui fut adopté.

Au fil des ans, de ses actions et des précisions apportées au mandat du RPOCAA, le regroupement est devenu officiellement la Fédération des centres d’assistance et d’accompagnement aux plaintes (FCAAP) le 27 novembre 2007. Les principaux mandats qui lui sont confiés touchent la formation de ses membres, la promotion des services offerts par les CAAP, la mise en place d’outils de gestion et la représentation auprès des décideurs et des partenaires provinciaux.

facebook like